Les peintres ont donné des adjectifs très imagés à la palette de couleurs, et ont créé les notions de lumière chaude et de lumière froide. Mais cela n’a pas beaucoup de lien avec la physique ! Voir des couleurs “chaudes” ou des couleurs “froides” dépend en fait d’un traitement visuel : la balance des blancs.

Faire une photo réussie demande à capturer et partager les émotions que vous avez ressenties face à votre sujet. Justement, la lumière est très expressive, et les lumières chaude et lumière froide peuvent être très émouvantes pour vos photos.

Je vais partager avec vous:

  • Le rôle de notre cerveau pour voir la lumière chaude et froide
  • Comment la balance des blancs fait apparaître une lumière chaude ou froide
  • Quelles sont les émotions liées à la lumière chaude et à la lumière froide
  • Comment mélanger les lumières chaudes et froides pour être encore plus émouvant

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Lumière chaude, lumière froide : le rôle de notre cerveau

La lumière “ordinaire” est perçue comme blanche, car toutes les couleurs sont présentes dans le rayonnement lumineux. Mais si certaines couleurs sont absentes du rayonnement, alors la lumière va se colorer par addition des couleurs restantes.

Une lumière chaude est une lumière qui rappelle les tons orangés d’une source de chaleur comme les flammes d’un feu de bois. C’est une lumière dont les couleurs bleues sont atténuées ou absentes de son rayonnement comme :

Une lumière froide est une lumière qui rappelle les tons bleutés de la glace. C’est une lumière dont les couleurs rouge et orange sont atténuées ou absentes de son rayonnement :

Lumière chaude, lumière froide en photo avec des balances des blancs différentes
Photo-montage avec à gauche une scène baignée par une lumière froide aux bleus profonds, à droite une scène baignée par une lumière chaude aux tons jaune dorés © Amaury Descours

Mais pour ajouter à la complexité de ce sujet, une lumière ne nous apparaît pas chaude ou froide de manière absolue.

C’est en fait l’interprétation de notre cerveau : la source lumineuse dominante va être perçue comme blanche, et la source lumineuse secondaire va être chaude ou froide en fonction de sa nature !

Par exemple, lorsque vous êtes chez vous et que vous regardez par la fenêtre la nuit qui tombe, vous percevez que la lumière extérieure est bleue.

Inversement, lorsque vous êtes à l’extérieur à la tombée de la nuit, la lumière du crépuscule vous parait neutre et grise mais vous percevez la lumière qui provient des fenêtres des habitations comme orangée.

Ce qu’opère ici votre cerveau s’appelle la balance des blancs.

Comment la balance des blancs fait apparaître la lumière comme chaude ou froide dans votre photo

Vous devez régler la balance des blancs de votre appareil photo ou dans votre application de développement à :

  • une température de couleur suffisamment élevée par rapport à la source de lumière que vous voulez chaude
  • une température de couleur suffisamment faible par rapport à la source de lumière que vous voulez froide

Prenons l’exemple d’une scène illuminée par une source lumière à 3000 K (typiquement une ampoule à incandescence). Si vous voulez que :

  • votre photo soit chaude, réglez la température de couleur au-dessus de 3000 K. Plus la température de couleur de la balance des blancs sera élevée, plus la lumière sera orangée.
  • votre photo soit froide, réglez la température de couleur au-dessous de 3000 K. Plus la température de couleur de la balance des blancs sera faible, plus la lumière sera bleue.

Les émotions de la lumière chaude

Une lumière chaude va vous évoquer le plus souvent les émotions suivantes :

  • la joie
  • la confiance
  • l’anticipation
  • l’amour
  • le ravissement
  • l’optimisme

 

Paysage avec une lumière chaude
Au lever du soleil, la lumière est fortement colorée en jaune dorée. La balance des blancs de la photo est réglée à une température de couleur suffisamment élevée pour que la lumière du soleil paraisse chaude. Ce type de lumière va provoquer souvent les émotions dérivées de la joie (optimisme, ravissement, amour). Praia o Camilo, Lagos, Portugal, 2013. Nikon D800, Nikkor 16-35mm f/4 et filtre gris neutre, 16mm, 3s, f/16, 100 ISO © Amaury Descours

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Les émotions de la lumière froide

Une lumière froide vous évoquera plutôt les émotions suivantes :

  • la sérénité
  • la confiance
  • la curiosité

ou alors :

  • la songerie ou rêverie
  • la tristesse
  • la peur
  • l’anxiété

 

Scène urbaine de nuit à l'heure bleue avec une lumière froide
Au crépuscule débute “l’heure bleue” pendant laquelle le ciel rayonne une lumière à dominante bleue. La balance des blancs de la photo est réglée à une température de couleur suffisamment basse pour que la lumière du ciel paraisse froide. Cette lumière va provoquer des émotions assez différentes, selon qu’elle est employée seule ou mélangée à des lumières chaudes. Manhattan et le pont de Brooklyn, New-York, Etats-Unis, 2015. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4, 16mm, f/10, 30s, 100 ISO © Amaury Descours

Lumières chaude + froide : ce n’est pas tiède !

Vous pouvez composer votre photo uniquement avec une lumière chaude ou une lumière froide.

Mais il est souvent plus expressif quand vous pouvez conjuguer les 2 : on obtient alors une composition plus forte basée sur le contraste des couleurs.

En effet, les tons jaune-orangées sont les couleurs complémentaires des tons bleutés. Essayez donc avec une lumière dominante chaude, de trouver une composition pour y adjoindre une lumière secondaire froide. Et inversement avec une lumière dominante froide.

 

Scène urbaine avec une lumière chaude dominante et une lumière froide scceondaire
Les éclairages urbains donnent une lumière chaude qui est complémentaire à la lumière du ciel pendant l’heure bleue. Le contraste des couleurs jaune et bleu renforce les émotions dégagées par le sujet. Le Colisé, Rome, Italie, 2006. Canon 1D mk II et objectif 17-40mm f/4, 21mm, 25s, f/16; 100 ISO © Amaury Descours

Qu’en pensez-vous ?

Aviez-vous déjà remarqué dans vos photos le contraste des lumières chaudes et froides ? Était-ce en accord avec les émotions que vous vouliez transmettre dans votre photo ? Vous sentez-vous prêt à marier plus souvent lumière chaude et froide ? Avez-vous déjà une idée du prochain sujet sur lequel vous pourriez l’expérimenter ?

Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Mieux, partagez vos photos sur le groupe Facebook de Photo-Vidéo Créative pour qu’avec mon aide et celle des membres de la communauté, vous sachez vous aussi maîtriser les émotions dans vos images !

Vous aimez ce que vous avez lu ? Partagez cet article avec vos proches !

 

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.