Angles de prise de vue horizontal, en contre-plongée et en plongée
© Amaury Descours

En photographie, vous pouvez cadrer votre sujet en orientant votre appareil photo :

  • devant vous : angle de prise de vue horizontal,
  • vers le bas : angle de prise de vue en plongée,
  • vers le haut : angle de prise de vue en contre-plongée.

Mais pourquoi choisir un angle plutôt qu’un autre ? Est-ce vraiment important pour votre photo ?

Je vais partager avec vous :

  • comment choisir le meilleur angle de prise de vue
  • une rapide introduction à la théorie des émotions
  • les émotions liées à chacun des angles de prise de vue : horizontal, plongée et contre-plongée.

Recevez mon livre gratuit Le secret des 8 émotions positives pour réussir ses photos, pour apprendre la photo autrement

Avant de commencer

Réussir ses photos, c’est provoquer en image des émotions les plus fidèles aux émotions ressenties lors de votre prise de vue. Centrée sur la théorie des émotions, j’ai conçu une méthode en 6 étapes pour vous apprendre la photo d’abord avec ce que vous ressentez.

L’angle de prise de vue est l’une des principales techniques de composition pour susciter des émotions en photographie.

La composition : pour apprendre à capturer et partager ses émotions pour réussir ses photos
La composition est le 3e niveau pour apprendre à capturer et partager ses émotions pour réussir ses photos © Amaury Descours

Comment choisir votre meilleur angle de prise de vue ?

L’angle de prise de vue de votre photo peut être subi ou choisi.

Voici des situations où votre environnement va dicter votre angle de prise de vue :

  • Vous contemplez un couché de soleil, l’angle de prise de vue est nécessairement horizontal
  • Vous êtes au pied d’un gratte-ciel pour cadrer le sommet de l’immeuble, l’angle de prise de vue est nécessairement en contre-plongée
  • Vous êtes au bord d’une falaise pour voir les vagues qui déferlent sur la plage, l’angle de prise de vue est nécessairement en plongée.

Mais il y a aussi des situations où l’angle de prise de vue est libre. Si vous faites une photo portrait, vous pouvez :

  • rester debout et avoir un angle de prise de vue horizontal en étant au même niveau que le visage de la personne.
  • être couché sur le sol et avoir un angle de prise de vue en contre-plongée
  • monter sur une chaise et avoir un angle de prise de vue en plongée

Et aujourd’hui avec les drones, l’angle de prise de vue sur un paysage n’est plus une contrainte. En étant à quelques dizaines de mètres au-dessus du sol, vous pouvez désormais avoir l’angle de votre choix.

Avec toutes ces possibilités, quel angle de prise de vue devez-vous choisir ou éviter ?

Il faut que vous compreniez que différents angles sur un même sujet, vous donnent en fait des sensations différentes. Le meilleur angle de prise de vue est celui fera ressentir dans votre photo les mêmes émotions que les vôtres face à votre sujet.

Une introduction à la théorie des émotions

Tous les types d’émotion que nous ressentons peuvent se représenter sur une roue avec 8 émotions primaires selon la théorie des émotions de Plutchik. Ces émotions primaires se déclinent en intensités variables (les plus intenses sont au centre) et se combinent en 24 autres émotions grâce aux dyades.

La roue des émotions de Plutchik
La roue des émotions de Plutchik modélise 48 émotions possibles grâce aux dyades primaires, secondaires et tertiaires qui sont des combinaisons des 8 émotions primaires © Amaury Descours

Les émotions liées à un angle de prise de vue horizontal

La plupart du temps, ce que nous regardons se trouve…juste en face de nous. Même si nous pouvons orienter notre tête et nos yeux vers le haut ou vers le bas, nous regardons plus naturellement ce qui est au même niveau que nous.

Cadrer votre sujet en pointant votre appareil photo devant vous est neutre. En effet, regarder devant soi est quelque chose de totalement ordinaire.

Si votre sujet et potentiellement votre composition, votre lumière, votre développement ou votre présentation dégagent des émotions dans votre photo, alors un angle de prise de vue horizontal ne va rien perturber. Ce qui est très bien !

Portrait photo avec un angle de prise de vue horizontal
En mettant votre appareil photo au même niveau que le visage de votre sujet, l’angle de prise de vue reste horizontal. Cette composition est émotionnellement neutre pour votre photo. Nikon D800 et objectif Nikkor 70-200mm f/2,8, 135mm, f/2,8, 1/125s, 100 ISO © Amaury Descours

Mais si le sujet est peu expressif, et qu’aucune autre émotion n’est renforcée par votre composition, ni votre lumière, ni votre développement, ni votre présentation, alors un angle de prise de vue horizontal peut être néfaste. Votre photo apparaît alors extrêmement banale ou pire ratée et susciter des émotions négatives comme :

Recevez mon livre Le secret des 8 émotions positives pour réussir vos photos et apprendre la photo autrement

Les émotions liées à un angle de prise de vue en plongée

Voir en plongée est possible dès qu’on est plus grand ou plus haut que ce que nous regardons. On peut alors se sentir plus imposant, plus puissant, plus fort, plus en maîtrise ou en contrôle, comme si nous étions un géant ou une divinité céleste.

Du coup, orienter votre appareil photo en plongée peut engendrer des émotions comme :

Ou des émotions plus négatives comme :

Attention, il y a un piège sur la bonne interprétation des émotions avec l’angle de prise de vue.

Si vous photographiez en plongée une personne avec une posture qui vous montre qu’elle vous craint ou se soumet à vous, alors votre photo ne va pas dégager directement de la crainte, ni de la soumission.

Au contraire : votre photo fera ressentir votre domination sur cette personne, et souvent contre la volonté naturelle de celui qui observe la photo. Ce peut être un moyen pour vous en tant que photographe de révéler la fragilité de cette personne.

C’est pour cela que l’angle de prise de vue en plongée, plus ou moins prononcé, est souvent utilisé par les photographes professionnels en portrait.

Vous créez ainsi une fragilité imperceptible sur votre sujet qui le rend plus proche et plus touchant. Par ailleurs, c’est un truc qui permet aussi d’avoir un visage plus fin et plus esthétique, car si votre sujet vous regarde, il va lever la tête et éviter l’effet double menton.

Portrait photo avec un angle de prise de vue en plongée
En vous surélevant par rapport à votre sujet (ici je suis debout sur un tabouret, et la jeune fille est assise), votre composition avec un angle de prise de vue en plongée a 2 effets. Le premier, c’est de vous mettre en position de domination qui rend le sujet plus accessible voire plus vulnérable. Le deuxième, c’est que le menton se lève et se dégage du cou : les traits du visage sont ainsi affinés. Nikon D800 et objectif Nikkor 70-200mm f/2,8, 82mm, f/2,8, 1/125s, 100 ISO © Amaury Descours

Ce qui marche avec un portrait, marche aussi avec un paysage. Voir un paysage en hauteur avec un drone avec un angle de prise de vue en plongée, c’est voir le monde en miniature et mieux apprécier sa complexité et sa beauté.

Mais trop souvent, l’angle de prise de vue en plongée est une erreur involontaire plutôt qu’un choix créatif des photographes débutants.

Que font les parents lorsqu’ils photographient leurs enfants ? Ils s’approchent de leur progéniture, sortent leur appareil et prennent aussitôt une photo en plongée !

Mais comme nous venons de le voir, en ayant un point de vue qui domine l’enfant, on le rabaisse encore plus. Vous créez alors des émotions négatives qui ne s’accordent pas avec votre sujet, alors que vos enfants sont plus à exprimer leur joie !

Donc n’oubliez pas ce petit truc, posez un genou à terre, mettez-vous au même niveau que vos enfants, et prenez votre photo avec un angle de prise de vue horizontal. Votre photo sera tout de suite plus réussie.

Les émotions liées à un angle de prise de vue en contre-plongée

Pour voir en contre-plongée, vous devez être plus petit ou situé plus bas que le sujet que vous photographiez.

Imaginez que vous contempliez une statue géante d’une divinité égyptienne. Vous allez ressentir mécaniquement une forme de modestie, d’humilité voire même d’infériorité face à ce sujet.

Ainsi, lorsque vous orientez en contre-plongée votre appareil photo, vous pouvez provoquer des émotions comme :

Mais des émotions plus négatives peuvent aussi apparaître :

Là aussi, ne faites pas un contresens émotionnel entre ce que dégage le sujet et ce que dégage votre photo.

Si vous faites le portrait d’une personne qui vous regarde de haut et vous domine, votre photo ne va pas créer le sentiment de domination pour celui qui la regarde. C’est au contraire le sentiment de soumission que votre photo va renvoyer à son observateur.

Portrait photo avec un angle de prise de vue contre-plongée
En étant plus bas que votre sujet, vous pouvez cadrer avec un angle de prise de en contre-plongée. Le sujet prend tout de suite beaucoup plus d’importance et de grandeur, ce qui provoque alors des émotions comme l’admiration, l’anticipation, l’optimisme, etc. Nikon D800 et objectif Nikkor 70-200mm f/2,8, 82mm, f/2,8, 1/125s, 100 ISO © Amaury Descours

D’autre part si vous faites une photo d’architecture, par exemple un gratte-ciel, un cadrage en contre-plongée va automatiquement créé un effet de perspective verticale. Et les émotions provoquées par la perspective verticales sont souvent en contradiction avec ce que vous recherchiez pour votre photo.

Photo d'architecture avec angle de prise de vue en contre-plongée créant une perspective verticale
En prenant le pont de Brooklyn avec un angle de prise de vue en contre-plongée, il y a automatiquement un effet de perspective verticale. Cet effet est très visible avec les piliers verticaux du pont : les pointillés montrent qu’ils penchent sur le côté et en arrière. Cet effet qui n’est pas naturel pour l’oeil, crée des émotions contradictoires par rapport à cette vision nocturne scintillante et colorée de New-York. Nikon D800 et objectif Nikkor 16-35mm f/4, 24mm, f/8, 25s, 100 ISO © Amaury Descours

Donc n’hésitez pas au développement de votre photo à corriger la perspective verticale, et supprimer ses émotions indésirables.

Qu’en pensez-vous ?

Etes-vous convaincu de l’influence de l’angle de prise de vue sur la perception de votre photo ? Lorsque vous regardez vos portraits photo, quels angles de vue avez-vous adopté ? Était-ce choisi ou subi ?

Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Mieux, partagez vos photos sur le groupe Facebook de Photo-Vidéo Créative pour qu’avec mon aide et celle des membres de la communauté, vous sachez vous aussi maîtriser les émotions dans vos images !

Continuons ensemble !

Découvrez comment apprendre la photo avec ma méthode en 6 étapes pour réussir vos photos par les émotions : une approche qui parle de vos sensations plutôt que de froides connaissances techniques.

Comprenez ensuite pourquoi la composition en photographie est indispensable dans l’expression de vos émotions ou inspirez-vous des principales techniques de composition :

1. Les compositions par le cadre :

2. Les compositions dans l’espace qui jouent sur l’orientation, la profondeur et le volume du sujet :

  • Angles de prise de vue en plongée et contre-plongée (cet article)
  • Perspective exagérée, perspective compressée (bientôt)
  • Superposition de l’avant-plan, du plan moyen et l’arrière-plan (bientôt)

3. Les compositions avec le contenu :

  • Ligne directrice et lignes de force (bientôt)
  • Le vide et l’espace négatif (bientôt)
  • Composition avec les contrastes : tonalités, couleurs, formes et motif (bientôt)

Vous pouvez également retrouver des conseils pratiques de composition avec votre smartphone.

Ne ratez pas mes futurs articles pour mieux capturer et partager vos émotions en image : abonnez-vous à ma newsletter, Facebook, Twitter ou Instagram !

Vous aimez ce que vous avez lu ? Partagez cet article avec vos proches !

Recevez mon livre Le secret des 8 émotions positives pour réussir vos photos et apprendre la photo autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *