Pourquoi des couleurs à la saturation terne ou des couleurs à la saturation intense provoquent-elles des émotions différentes ? Comment pouvez-vous développer votre photo avec la bonne saturation a l’aide d’une application de retouche sur votre ordinateur ou votre smartphone ?

Je vais partager avec vous:

  • Comment les couleurs se décomposent et ce que l’intensité de couleur signifie avec la saturation
  • Les émotions liées aux couleurs saturées et désaturées
  • Les outils et applications pour développer la saturation

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Développer l’intensité des couleurs avec la saturation

Ces 3 photos sont développées à partir de la même prise de vue. A gauche : la saturation des couleurs est normale. Au centre : la saturation des couleurs est renforcée. A droite : la saturation des couleurs est diminuée. Renforcer ou diminuer la saturation des couleurs provoque immédiatement des réponses émotionnelles différentes. Nikon D800 et Nikkor 16-35mm f/4, 16mm, 1,6s, f/11, 100 ISO © Amaury Descours

En théorie des couleurs, une couleur peut être définie avec 3 composantes :

  • sa teinte : rouge, vert, bleu, jaune, …
  • sa saturation : couleur grisâtre ou couleur très intense
  • sa clarté : couleur claire ou couleur sombre

Dans la nature, les couleurs intenses et lumineuses attirent notre œil plus que les autres. Vous pouvez jouer ainsi sur la saturation des couleurs, ou l’absence de saturation de votre photo pour renforcer les émotions que vous voulez partager.

D’un point de vue technique, la “bonne” saturation est celle qui reste fidèle à l’intensité des couleurs que vous voyez directement. Mais une saturation fidèle ne mettra pas spécialement en avant les émotions de votre photo par les couleurs.

D’un point de vue créatif, la “bonne” saturation est par contre celle qui poussera au maximum ou au minimum l’intensité des couleurs pour soutenir les émotions de votre photo.

Les émotions liées à des couleurs saturées

Lorsque la saturation des couleurs de votre photo est augmentée, les émotions suivantes sont le plus souvent appuyées :

  • Joie
  • Confiance
  • Anticipation
  • Surprise
  • Amour
  • Optimisme
  • Ravissement

Ce sont en général des émotions positives.

Plus généralement, l’augmentation de la saturation des couleurs est un moyen de renforcer l’intensité des émotions.

Les émotions liées à des couleurs désaturées

Au contraire, lorsque la saturation des couleurs de votre photo est diminuée, ce sont les émotions suivantes qui vont être appuyées :

  • Tristesse
  • Chagrin
  • Songerie

Ou des émotions beaucoup plus marquées, voire négatives :

  • Remords
  • Désespoir
  • Fadeur
  • Fatalisme
  • Agressivité
  • Pessimisme
  • Morbidité
  • Indignation
  • Honte

Pour vos photos de famille ou de vos amis, ces émotions ne sont bien sûr pas vraiment recherchées.

Néanmoins, pour des photographies plus personnelles comme la photographie de voyage, de rue, de paysage ou artistique, ce sont des émotions qui peuvent vous traverser et que vous avez envie de capturer. La diminution de la saturation aide alors à les partager plus fortement dans votre photo.

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Les outils pour développer la saturation des couleurs

N’importe quelle application sur ordinateur ou smartphone de retouche photo vous propose de développer la saturation.

Avec la luminosité ou le contraste, la saturation est un réglage qui fait partie des basiques du développement et aussi ancien que la bonne vieille télévision couleur !

Néanmoins, on retrouve souvent 2 réglages de saturation dans les applications de développement photo :

  • la saturation “classique”
  • la saturation intelligente souvent appelée “vibrance”

La saturation “classique” va toucher toutes les couleurs de la photo, quelques soient leur teinte et leur intensité.

La vibrance va toucher les couleurs qui ont une intensité faible à moyenne ; les couleurs déjà bien saturées verront peu leur intensité varier.

La vibrance est ainsi un réglage plus subtil car on évite ainsi la sur-saturation ou la sur-désaturation des couleurs intenses. Dans certaines applications, la vibrance touche également moins les teintes de couleur chair pour éviter un rendu trop artificiel des visages.

 

Saturation vs. Vibrance
Ces 3 photos sont développées avec 3 saturations différentes à partir d’une même prise de vue. Au centre : la saturation est neutre. A gauche : la saturation dite “classique” a été augmenté de 50%. A droite : la saturation intelligente dite “vibrance” a été augmentée de 50%. La saturation classique lorsqu’elle est trop poussée, tend à rendre la photo artificielle et donc prend le dessus sur les émotions dégagées par le sujet. La saturation par vibrance renforce la saturation de manière plus subtile et donc ne dénature pas les émotions que vous voulez partager. Nikon D800 et objectif Nikkor 28-300mm f/3,5-5,6, 190mm, f/5.6, 1/400s, 4500 ISO © Amaury Descours

L’utilisation de la saturation peut se faire alors en 2 temps :

  1. développez la saturation classique pour trouver le bon niveau d’intensité des couleurs sans pour autant aller au maximum de ce que vous souhaiteriez
  2. développez ensuite la vibrance pour continuer à pousser l’intensité des couleurs au seuil voulu

En procédant ainsi, vous arriverez à saturer les couleurs sans que cela paraisse sur-joué.

Comme tout paramètre de développement, le bon dosage doit être notable sans jamais prendre le dessus sur votre sujet. Si l’on remarque d’abord l’effet de saturation avant même de regarder le sujet, vous pouvez vous dire de suite que le développement est raté.

Qu’en pensez-vous ?

Avez-vous tendance à pousser la saturation de vos photos ? Comprenez-vous mieux le bon équilibre à avoir ? Est-il difficile pour voir d’évaluer si votre photo est suffisamment saturée ou désaturée ?

Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Mieux, partagez vos photos sur le groupe Facebook de Photo-Vidéo Créative pour qu’avec mon aide et celle des membres de la communauté, vous sachez vous aussi maîtriser les émotions dans vos images !

 

Vous aimez ce que vous avez appris ? Partagez cet article avec vos proches !

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

Comments

    1. Bonjour Didier, je ne sais si votre question traduit un doute ou une vraie interrogation.
      En tout cas, sur l’utilisation de la couleur, personnellement je n’ai jamais trouvée LA théorie universelle qui satisfaisait toutes mes questions. La symbolique des couleurs reste quelque chose de très culturel, et varie énormément d’un continent à l’autre, voire d’un pays à l’autre.
      Dans cet article, je veux montrer une approche assez pragmatique : la couleur amène une réponse émotionnelle d’abord par sa saturation, avant même de considérer sa teinte. Mes exemples d’émotions provoquées par la couleur ne sont pas à prendre dans l’absolu et ils sont toujours liés à d’autres facteurs : que voit-on du sujet, des techniques d’exposition, de la composition, de la lumière, ou du développement de la photo ?
      Les émotions sont une réponse immédiate et irréfléchie face une image, et les couleurs participent à cette réaction. Mais savoir précisément quel élément de la photo a provoqué quelle émotion n’est pour moi pas une science exacte, et c’est tant mieux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.