Photo GoPro avec effet fisheye avec ligne d'horizon courbée et arrondie

Si vous possédez un objectif très grand angle ou plus simplement une caméra d’action de type GoPro, vous obtenez des photos déformées aux lignes arrondies. C’est le fameux effet “fisheye” ou oeil de poisson. Comme tout ce qui sort de l’ordinaire, cet effet provoque des émotions. Et elles peuvent servir ou desservir vos émotions que vous avez cherchées à capturer et partager dans votre photo.

Je vais partager avec vous :

  • Pourquoi l’effet fisheye ne nous paraît pas naturel
  • Un rappel sur la théorie des émotions
  • Les émotions liées à un effet fisheye
  • Comment rectifier la distorsion de votre photo

Avant de commencer

Réussir ses photos, c’est faire des photos qui provoquent des émotions les plus fidèles aux émotions ressenties lors de votre prise de vue. Centrée sur la théorie des émotions, j’ai conçu une méthode en 6 étapes pour apprendre la photo d’abord avec ce que vous ressentez. Le développement est la 5e étape. Parmi les 6 grandes techniques de développement à connaître, il y a les techniques de correction de la géométrie de votre photo : la correction de l’effet fisheye est l’une d’elle.

Le développement : le 5e niveau parmi les 6 de techniques photographiques pour partager ses émotions
Le Développement est le 5e niveau de ma pyramide créative pour partager ses émotions en photo, après avoir maîtriser la capture du Sujet, la Prise de vue, la Composition et la Lumière © Amaury Descours

Pourquoi l’effet fisheye ne nous paraît pas naturel

L’effet fisheye est obtenu avec un objectif très grand angle qui couvre un champs de vision de près de 180°. Ce sont soit des objectifs spécialisés que l’on trouve pour les réflex, soit plus couramment les objectifs montés sur les caméras d’action de type GoPro. Faire tenir un panorama aussi large sur la surface rectangulaire du capteur crée une photo avec une déformation sphérique.

Cette déformation est totalement normale si on suit les lois de l’optique. Pourtant nos yeux sont capables de voir quasiment à 180° eux-aussi, mais nous ne voyons pas la même chose que notre appareil photo. C’est notre système de vision qui nous rend l’image plane : notre cerveau effectue une correction de la distorsion de l’effet fisheye ! Pour quelles raisons ? L’évolution a dû juger que se représenter notre espace de manière linéaire, et non de manière courbe, était un facteur de survie.

Aussi lorsque nous regardons une photo avec un effet fisheye, la déformation optique ne nous paraît pas naturelle. Et tout ce qui sort de l’ordinaire provoque des émotions !

Un bref rappel sur la théorie des émotions

Tous les types d’émotion que nous ressentons peuvent se représenter sur une roue avec 8 émotions primaires selon la théorie des émotions de Plutchik. Ces émotions primaires se déclinent en intensités variables (les plus intenses sont au centre) et se combinent en 24 autres émotions grâce aux dyades.

La roue des émotions de Plutchik
La roue des émotions de Plutchik modélise 48 émotions possibles grâce aux dyades primaires, secondaires et tertiaires qui sont des combinaisons des 8 émotions primaires © Amaury Descours

Les émotions liées à un effet fisheye

Photo GoPro avec effet fisheye avec ligne d'horizon courbée et arrondie
Cette photo a été prise avec une caméra d’action GoPro qui a un objectif très grand angle de type fisheye. L’effet fisheye est de suite reconnaissable avec la ligne d’horizon courbée. Pointe du Grouin, Cancale, Bretagne, 2015. GoPro Hero4 sur DJI Phantom 2, équiv. 15mm, f/2,8, 1/270s, 100 ISO © Amaury Descours

Parce que l’effet fisheye ne nous est pas naturel, il peut provoquer les émotions suivantes :

Mais si l’effet est très prononcé, alors cela peut provoquer des émotions plus négatives :

Si ces émotions sont le reflet de ce que vous avez ressenti et voulez communiquer dans votre photo, l’effet fisheye est donc nécessaire et à conserver.

Par contre, si toutes ces émotions sont contraires à ce que vous avez éprouvé et voulez partager, alors il faut corriger la distorsion de l’effet fisheye.

Comment corriger la distorsion fisheye de votre photo

Plusieurs applications de développement / retouche photo comme Adobe Lightroom proposent la correction de distorsions optiques. Leurs outils sont souvent très automatisés car ils reconnaissent l’appareil photo et l’objectif qui ont servi à la prise de vue : il suffit alors d’appuyer sur un simple bouton. Cela peut donner des résultats satisfaisants comme des résultats mitigés. En effet ce type de correction peut avoir 2 inconvénients :

  1. les coins de l’image seront fuyants et très étirés
  2. la photo va être rognée pour cacher les zones vides résultant de la correction

Si vous avez soigné votre cadrage à la prise de vue, la correction automatique peut alors gâcher votre composition en amputant trop fortement votre photo.

Photo avec objectif fisheye avec correction distortion Lightroom
Dans Adobe Lightroom sur ordinateur, il est possible d’appliquer une correction automatique de la distorsion fisheye. Le résultat peut être très variable en fonction de la photo. Ici, la photo est cadrée de manière trop serrée si bien que la correction de Lightroom rogne sur l’image. Notez aussi que les coins de l’image sont étirés, ce qui peut être un effet indésirable pour votre composition © Amaury Descours

Une technique plus perfectionnée est possible avec Adobe Photoshop et le filtre Grand-Angle Adaptatif. La correction peut être totalement personnalisée et ainsi cibler uniquement la déformation de la ligne d’horizon sans rogner la photo.

Effet fisheye corrigé avec grand angle adaptatif Photoshop
Dans Adobe Photoshop, le filtre Grand Angle Adaptatif permet des corrections plus ciblées et plus subtiles. Ici, je me suis contenté de redresser uniquement l’horizon courbe. Cela fait apparaître un vide sur le haut de la photo : il sera ensuite comblé avec l’outil de remplissage basé sur le contenu. L’image n’est pas rognée et conserve sa composition d’origine © Amaury Descours

La correction faisant nécessairement apparaître des zones vides, il faut alors utiliser l’outil de remplissage basé sur contenu pour finir la correction.

Photo avec objectif fisheye avec correction grand angle adaptatif Photoshop
La photo avec la correction finale de l’effet fisheye dans Photoshop avec le filtre Grand Angle Adaptatif, puis le remplissage basé sur le contenu sur le haut de la photo © Amaury Descours
Effet fisheye avant et après correction de la distortion
Animation montrant avant et après la correction de l’effet fisheye. Avoir une ligne d’horizon droite fait que nous n’éprouvons plus d’émotions discordantes avec ce que la photo veut partager © Amaury Descours

Qu’en pensez-vous ?

N’aviez-vous jamais trouvé que vos photos GoPro n’arrivaient jamais vraiment à avoir le même effet qu’avec un appareil classique ? Vous sentez-vous à l’aise pour utiliser un des outils proposés pour corriger la distortion de votre photo ? Connaissez-vous des outils plus simples ? Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Mieux, partagez vos photos sur le groupe Facebook de Photo-Vidéo Créative pour qu’avec mon aide et celle des membres de la communauté, vous sachez vous aussi maîtriser les émotions dans vos images !

Continuons ensemble !

Découvrez comment apprendre la photo avec ma méthode en 6 étapes pour réussir vos photos par les émotions : une approche puissante et intuitive qui relègue outils et techniques au second plan.

Comprenez ensuite pourquoi le développement en photographie est indispensable dans l’expression de vos émotions et explorez les différents techniques de correction de la géométrie :

  1. La ligne d’horizon penchée
  2. Le déséquilibre de la perspective verticale
  3. La déformation arrondie de l’effet fisheye (cet article)

Ne ratez pas mes futurs articles pour mieux capturer et partager vos émotions en image : abonnez-vous à ma newsletter, Facebook, Twitter ou Instagram !

Vous aimez ce que vous avez appris ? Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *