Pourquoi prenez-vous des photos ? Quel est le lien avec le souvenir des émotions ? Que cherchez-vous vraiment lorsque vous prenez une photo ? Bien sûr, vous voulez rendre persistant un souvenir, garder une trace d’un moment vécu, le transmettre à vos proches comme un patrimoine intime.

Mais n’oubliez-vous pas quelque chose de plus profond derrière ces premières explications ?

Je vais partager avec vous :

  • Le lien entre notre besoin de photographier et nos émotions
  • Comment la psychologie explique l’importance des émotions
  • Comment les émotions séparent une photo réussie d’une photo ordinaire

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

La photographie comme le miroir de nos émotions

Que font la majorité des gens lorsqu’ils prennent une photo ou une vidéo ?

Comme l’a très bien capturé ce sondage IPSOS, ils sont avec leur conjoint, leurs enfants, leurs parents, leurs amis, chez eux, ou en voyage et ils les photographient lorsqu’ils sont heureux de courir, sauter, rire, partager leur joie lors d’un anniversaire, d’un évènement religieux ou social, un mariage, une fête de l’école, un spectacle de fin d’année ou une rencontre sportive.

Ou ils photographient leur environnement en voulant montrer leur ravissement face à un paysage, leur surprise face une architecture insolite ou leur curiosité dans l’ambiance d’un pays étranger.

Nous prenons des photos parce que nous voulons garder une trace que l’on veut la plus fidèle de ces petits et grands moments qui font l’histoire de nos vies. Plus précisément, en regardant nos photos et nos vidéos, nous voulons retrouver les émotions que nous avons ressenties lors de nos prises de vue.

Faire de la photo et de la vidéo sont populaires parce que l’on n’a pas trouvé moyen plus simple, ni plus efficace pour capturer nos émotions.

Une image agit toujours comme un puissant déclencheur de souvenir émotionnel. Même une photo banale ou prise maladroitement remémorera toujours les émotions de l’instant pour son photographe.

Par ailleurs, l’homme étant un animal social, nous aimons partager l’histoire de nos émotions avec notre entourage.

Là aussi, quels meilleurs supports pour cela, sinon la photo et la vidéo aujourd’hui ? Les réseaux sociaux en sont la preuve flagrante (lisez mon article Le smartphone est-il une catastrophe pour la photographie ?).

Pourquoi les émotions nous sont-elles si importantes ?

Le psychologue américain Robert Plutchik a fondé une théorie sur la nature et la raison d’être des émotions. Dans ses grandes lignes, sa théorie des émotions identifie 8 grandes émotions primaires :

  • joie et tristesse,
  • confiance et dégoût,
  • peur et colère,
  • surprise et anticipation. 
La roue des émotions de Plutchik
La roue des émotions de Plutchik modélise 48 émotions possibles grâce aux dyades primaires, secondaires et tertiaires qui sont des combinaisons des 8 émotions primaires © Amaury Descours

Plutchik justifie l’existence des émotions primaires comme des réactions nécessaires à l’instinct de survie des animaux. Cette fonction essentielle des émotions aurait ainsi suivi l’évolution des espèces animales jusqu’à l’homme moderne :

  • Si l’on éprouve de la peur, alors on fuira devant une menace
  • Si l’on éprouve de la joie, alors on voudra répéter ce qui l’a provoquée
  • Si l’on éprouve de l’agressivité, alors on se sent plus fort pour terrasser l’ennemi
  • Et ainsi de suite.

Autrement dit, les émotions sont fondamentales au sentiment d’être en vie et du désir de le rester.

Si nous prenons des photos et des vidéos pour capturer et partager nos émotions, c’est quelque part pour se prouver que l’on est vivant !

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

La différence clé entre une photo réussie et une photo ordinaire

Dans la quête perpétuelle de collectionner leurs expériences, tous les photographes ne réussissent pas à capturer et restituer l’intensité et la richesse de leurs émotions.

Beaucoup de photographes débutants font l’erreur de confondre le souvenir de leurs émotions à la vue de leur image, et les émotions qui sont effectivement perçues par d’autres face à cette même image.

Il est facile de reconnaître que vous avez une photo techniquement ratée, mais il est beaucoup plus difficile d’admettre qu’une photo reste banale. C’est le biais émotionnel du photographe face à ses photos.

Si vous êtes un parfait technicien maîtrisant tous les réglages de votre appareil photo, cela ne garantira pas une photo chargée en émotions.

Mais si vous comprenez ce que vous ressentez et savez choisir les bonnes techniques photographiques pour capturer et exalter vos émotions, vous avez la clé pour faire de meilleures photos !

C’est là qu’intervient votre compétence créative voire votre génie artistique en tant que photographe !

Devenir meilleur photographe, c’est apprendre à être critique sur les émotions réellement dégagées par votre photo lorsque que vous les comparez au souvenir des émotions de votre prise de vue.

Votre photo sera d’autant plus réussie, si le souvenir de vos émotions correspond aux émotions photographiées.

Qu’en pensez-vous ?

Aviez-vous déjà la réponse à pourquoi vous prenez des photos ? Ma réponse vous surprend ? Pensez-vous faire de meilleures photos si vous donnez la priorité à vos émotions ?

Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Vous aimez ce que vous avez lu ? Partagez cet article avec vos proches !

Téléchargez mon livre gratuit pour dire adieu aux photos banales

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *