C’est le phénomène de la sur-exposition. Quand la lumière est trop vive, la scène à photographier peut créer un très fort contraste de luminosité. Le smartphone est obligé de faire des sacrifices : exposer correctement la majorité de la photo, au détriment de certaines zones qui deviendront complètement blanches.

Pourquoi un smartphone peut-il être obligé de sur-exposer ?

Un effet négatif de la miniaturisation des smartphones est la faible plage dynamique du capteur photo. La dynamique est la capacité du capteur à enregistrer en même temps les ombres et les hautes lumières de la scène. Plus  un capteur est petit, plus ses pixels (photosites) ont une capacité limitée à accepter une grande quantité de photons sans être saturés. Et quand un photosite sature en photons, il donne un pixel blanc.

Avec un smartphone, il est par exemple très difficile de photographier la vue extérieure d’une fenêtre tout en montrant le mobilier et la décoration d’intérieur. Sauf si l’effet de contraste est volontairement recherché, avoir un ciel devenu tout blanc ou des zones ombragées toutes noires n’est généralement pas esthétique.

 

Photo au smarphone trop contrastée
Ce portrait a été fait avec la lumière directe du soleil. Sur la droite, on voit clairement que la plage dynamique du capteur du smartphone est trop limitée. Le smartphone n’a pu enregistré qu’une zone surexposée blanche sur le côté gauche du visage. Apple iPhone 7 Plus, mode HDR inactif, 1/150s, 20 ISO, f/2,8, équiv. 56mm. © Amaury Descours

Comment réussir une photo quand la lumière est trop forte et demande une large plage dynamique ? On peut citer au moins 3 solutions :

  • Choisir une lumière moins vive
  • Utiliser le mode HDR
  • Utiliser le format brut DNG

Choisir une lumière moins vive

En forte luminosité avec un smartphone, il faut privilégier les photos avec des scènes où les besoins en dynamique sont limités :

  • Le début et la fin de journée : l’intensité lumineuse est moins forte, la lumière est latérale et non plus verticale et les couleurs ont une jolie teinte dorée
  • Un ciel gris et couvert : les ombres sont alors douces et les contrastes moins marqués
  • Une zone ombragée ouverte sur le ciel : typiquement la façade nord d’un bâtiment
  • Et plus généralement les scènes à la luminosité uniforme : pas de scène mélangeant intérieur et extérieur, pas de composition en pleine lumière avec de grandes zones d’ombre, …
Portrait photo à l'ombre d'un batiment
Ce portrait a été pris à l’ombre d’un bâtiment à la mi-journée avec un soleil éclatant. Grâce à la lumière uniforme du ciel, les ombres sont douces et le portrait plaisant à regarder. Apple iPhone 5, 1/520s, 50 ISO, f/2,4, équiv. 66mm avec doubleur de focal Olloclip. © Amaury Descours

Disposer d’une plus grande plage dynamique : le mode HDR

HDR signifie “High Dynamic Range” soit plage dynamique étendue. Une photo HDR est une photo qui réussit à enregistrer à la fois les tonalités les plus sombres et les plus lumineuses. Dans le mode HDR, le smartphone ne va pas prendre une mais plusieurs photos avec différentes expositions. Le smartphone crée alors une photo HDR en les combinant toutes.

 

Photo smartphone HDR avec sujet immobile
A gauche : photo avec le mode HDR désactivé. Le ciel est trop lumineux : il est sur-exposé et entièrement blanc. A droite : photo avec le mode HDR activé. Avec ses expositions multiples, le smartphone a combiné plusieurs photos pour réussir à avoir une plage plus large de contraste/dynamique. Apple iPhone 5, 1/370s, 50 ISO, f/2,4, équiv. 33mm. © Amaury Descours

Sur l’application photo standard, vous pouvez forcer l’activation du mode HDR :

 

Mode HDR dans application photo ios
Le mode HDR a 3 options “Automatique”, “Activé”, “Désactivé”. Si la lumière est vive, il est préférable de forcer l’activation du mode HDR. Application photo iOS 10 sur iPhone 5s. © Amaury Descours

Le résultat du mode HDR sera particulièrement convaincant si le sujet bouge peu. Pour créer une photo HDR, le smartphone va superposer les multiples prises de vue les unes sur les autres. Elles doivent donc être identiques entre elles.

Si le sujet est en mouvement, la photo HDR va être ratée car un halo va se voir autour de lui.

 

Photo smartphone HDR avec sujet en mouvement
A gauche : la photo est sans le mode HDR. A droite : le mode HDR est activé. Le sujet étant en mouvement, les expositions multiples ne se superposent plus parfaitement. Cela crée un halo inesthétique autour de la tête qui rend la photo inutilisable. Apple iPhone 5, 1/370s, 50 ISO, f/2,4, équiv. 33mm. © Amaury Descours

Disposer d’une plus grande plage dynamique : le format brut DNG

Il existe une dernière méthode qui est la fois la plus simple et donnant encore plus de marge de manoeuvre : prendre des photos au format brut DNG. Mais elle est réservée aux smartphones les plus récents. Retrouvez plus de détails dans “Pourquoi le format brut DNG donne de meilleures photos au smartphone que le JPEG

Cet article vous a été utile ? Laissez-moi votre commentaire, j’y répondrai avec plaisir.

Continuez à en savoir plus sur la photographie smartphone

Découvrez 11 autres astuces dans mon eBook gratuit “Réussir ses photos au smartphone : les 12 pièges à éviter à la prise de vue” :

  • Un guide complet de plus de 60 pages pour adopter les bons réflexes
  • Des conseils valables pour iPhone et smartphones Androïd
  • Lisible sur votre PC, tablette ou smartphone au format PDF et ePub
  • C’est gratuit et sans engagement : pas de carte de paiement, pas d’information personnelle indiscrète

Réussir ses photos au smartphone : les 12 pièges à éviter à la prise de vue



Devenez meilleur photographe grâce à vos émotions

Ne ratez pas mes futurs articles pour mieux capturer et partager vos émotions en image : abonnez-vous à ma newsletter, Facebook, Twitter ou Instagram !

Vous aimez ce que vous avez appris ? Partagez cet article avec vos proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *